Cressy

HABITER à Cressy

La coopérative Equilibre, conformément à ses statuts, a souhaité dès le départ réaliser un bâtiment ayant un faible impact environnemental sur l’ensemble de son cycle de vie, de sa construction à sa déconstruction en passant par son exploitation. Le label Minergie P-Eco, assurant une consommation énergétique très basse, des matériaux respectueux de l’environnement et un meilleur confort intérieur, s’est donc imposé comme un choix logique et durable.

L’architecture bioclimatique assure une valorisation maximale des apports solaires passifs en hiver et une bonne protection contre le soleil estival. Le recours à la lumière naturelle est optimisé grâce à de grandes baies vitrées dans les pièces de vie. Le bois a été choisi comme principal matériau de construction (murs et dalles) du fait de sa faible énergie grise et de son stockage de CO2.

L’isolation, épaisse et naturelle (35 cm de ouate de cellulose et 5 cm de laine de roche), minimise les déperditions de chaleurs. Ces choix constructifs engendrent une économie de 29% d’énergie grise et 30% de réduction d’émissions de CO2 par rapport à une construction standard en béton. L’enveloppe du bâtiment est étanche à l’air, mais perspirante, et les ponts thermiques sont réduits au minimum.

Une aération double flux avec récupération de chaleur sur l’air extrait garantit une aération optimale tout en évitant la fuite des calories. La production de chaleur du bâtiment est assurée par le réseau de chauffage à distance de l’usine d’incinération des ordures ménagères (CADIOM). Une surface de 150 m2 de panneaux photovoltaïques sur le toit fourniront 20’000 kWh par an, couvrant environ 100% de la consommation électrique de l’ensemble des ménages.

Le concept de gestion de l’eau est également innovant avec une consommation moyenne évaluée à environ 60 litre par habitant par jour contre 160 en moyenne nationale. Aucun rejet d’eau usée ne sera mis à l’égout, une première en Suisse pour un bâtiment locatif. Des toilettes sèches à compost traitent les eaux brunes alors qu’un système de phyto-épuration traite les eaux grises, avant de les rejeter, avec les eaux de pluies, dans les conduites d’eau claire.

Pour une plus grande cohérence, la coopérative privilégie la mobilité douce et organise un système d’auto-partage, ce qui permet aux locataires de renoncer à leur voiture individuelle, au profit de véhicules partagés. La construction d’un parking n’a pas été nécessaire, puisque le nombre de places vacantes à louer était largement suffisant dans le quartier de Cressy. La mixité est favorisée par la typologie des logements, qui vont du 3 au 6 pièces. Les lieux partagés, tels que la salle commune, le jardin, l’atelier ou la chambre d’amis, contribuent aux contacts sociaux entre coopérateurs, tout comme les balcons communicants.

Découvrez l’historique du projet de Cressy >